Chez Saint-Nic, on l'a l'hiver

23 DÉCEMBRE 2020 ENTREPRISE
Saint-Nic on l'a

L’hiver s’installe sur le Québec et chez Volkswagen Saint-Nicolas on se prépare à l’affronter de toutes les façons. En Volks bien sûr, mais avec une foule de petits détails qui réchauffent les mains, le dos, les fesses, les yeux et l’esprit.

L’hiver au Québec, c’est souvent un sujet qui met un froid entre les gens, surtout quand il n’est pas possible d’aller faire un saut dans les mojitos du sud. Pourtant, chez Volkswagen Saint-Nicolas ça chauffe cet hiver. Ça chauffe une Jetta flambant neuve, ça chauffe un Atlas tout équipé, ça chauffe une e-Golf à moins de 30 000 $ et ça vous chauffe le popotin avec les sièges chauffants de série. Et ça, c’est hot.

Dans notre aire d’attente, les cafés frais moulus et les chocolats chauds sont servis entre 90°C et 95°C, avec un sourire qui ferait fondre le plus glacial des agents secrets de Vladimir Poutine. Un environnement de service et de travail qui ne met personne dans l’eau chaude : chez Saint-Nic on l’a.

Quand vous nous référez un ami, un collègue ou un membre de votre famille, on vous remercie en vous remettant une carte-cadeau d’une valeur de 150 $. Si ça ne réchauffe pas le portefeuille ça, je ne sais pas ce qui peut le faire ! Sans compter que les gens que vous faites franchir notre porte seront reçus avec toute la chaleur humaine qui nous caractérise. Un accueil vraiment très hot : chez Saint-Nic on l’a.

Lorsque la musique sort des haut-parleurs de nos installations, l’atmosphère se réchauffe. Il n’est pas rare que des experts mécaniciens se mettent à balancer les hanches après avoir balancé les pneus de votre Tiguan 4RM et que l’équipe du financement fasse du limbo pour faire passer votre taux d’intérêt sous la barre des institutions bancaires. Un haut degré de plaisir : chez Saint-Nic on l’a.

Peu importe la température extérieure, les composantes Volkswagen résistent autant que les nerfs de notre préposée aux prises de rendez-vous en finale du championnat de grosses quilles de sa ligue de chums du secondaire. Devant une impossible trouée au jeu décisif, elle réussit une réserve avec la précision de la technologie allemande. Des championnes et des champions : chez Saint-Nic on l’a.

Partager:
Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Twitter Partager par courriel

Nouvelles récentes

Je sais, je sais, … les résolutions ne durent généralement que quelques heures, au mieux quelques jours! Toutefois, j’aime me donner des objectifs, ne serait-ce que pour identifier mes bibittes.

L’hiver s’installe sur le Québec et chez Volkswagen Saint-Nicolas on se prépare à l’affronter de toutes les façons. En Volks bien sûr, mais avec une foule de petits détails qui réchauffent les mains, le dos, les fesses, les yeux et l’esprit.

2e chronique : « Le meilleur n’attend pas », ou la bouffe qui mérite de faire de la route. Le top du top selon Nathan Meilleur.